Ledru. Le salon était vide, les convives se promenaient dans le jardin, que l'on découvrait dans toute son étendue à travers les fenêtres. M. Ledru alla droit à son bureau, et ouvrit un immense tiroir, dans lequel se trouvait une foule de petits paquets semblables à des paquets de graines. Les objets que renfermait ce tiroir étaient renfermés euxmêmes dans des papiers étiquetés. Tenez, me ditil, voilà encore pour vous, l'homme historique, quelque chose de plus curieux que la carte du Tendre, C'est une collection de reliques, non pas de saints, mais de rois. En effet, chaque papier enveloppait un os, des cheveux ou de la barbe,Il y avait une rotule de Charles IX, le pouce de François Ier, un fragment du crâne de Louis XIV, une côte de Henri II, une vertèbre de Louis XV, de la barbe de Henri IV et des cheveux de Louis XIII. sacs faux vanessa bruno pas cher Chaque roi avait fourni son échantillon, et de tous ces os on eût pu recomposer à peu de chose près un squelette qui eût parfaitement représenté celui de la monarchie française, auquel depuis longtemps manquent les ossements principaux.IV LA MAISON DE SCARRON. 30Page 34 Les mille et un fantomesIl y avait en outre une dent d'Abeilard et une dent d'Héloïse, deux blanches incisives, qui, du temps où elles étaient recouvertes par leurs lèvres frémissantes,s'étaient peutêtre rencontrées dans un baiser. D'où venait cet ossuaire . M. Ledru avait présidé à l'exhumation des rois à SaintDenis, et il avait pris dans chaque tombeau ce qui lui avait plu. M. imitation de vanessa bruno Ledru me donna quelques instants pour satisfaire ma curiosité . puis, voyant que j'avais à peu près passé en revue toutes ses étiquettes . Allons, me ditil, c'est assez nous occuper des morts, passons un peu aux vivants. Et il m'emmena près d'une des fenêtres par lesquelles, je l'ai dit, la vue plongeait dans le jardin. Vous avez là un charmant jardin, lui disje, Jardin de curé, avec son quinconce de tilleuls, sa collection de dahlias et de rosiers, ses berceaux de vignes et ses espaliers de pêchers et d'abricotiers .vous verrez tout cela .mais, pour le moment, occuponsnous, non pas du jardin, mais de ceux qui s'y promènent. trousse imitation vanessa bruno Ah ! ditesmoi d'abord qu'estce que c'est que ce M. Alliette, dit Etteilla par anagramme, qui demandait si l'on voulait savoir son âge véritable, ou seulement l'âge qu'il semblait avoir .il me semble qu'il paraît à merveille les soixantequinze ans que vous lui avez donnés. Justement, me répondit M. Ledru.Je comptais commencer par lui. Avezvous lu Hoffmann .